相片集

Photographer's Note

Po鑤e : Fran鏾is Copp閑 (1842-1908)


Les pieds dans l'eau, bien plus pers関閞ant qu'habile,

Portant, pendue au col, sa bo顃e aux asticots,

Sous l'arche du vieux pont sombre et pleine d'閏hos,

Le p阠heur s'est tenu, tout le jour, immobile.

Il ne voit ni le soir qui tombe, ni la ville
Qui s'endort dans des bruits vagues et musicaux,
Ni, sur les quais, des intervalles 間aux,
Le gaz qui fait 閏lore une 閠oile d閎ile.

Puis, quand il ne peut plus observer les plongeons
De son li鑗e, content de trois maigres goujons,
A rentrer au logis enfin il se r閟igne.

po鑤es, troubl閟 d'un 閠ernel 閙oi,
N'avez-vous pas souvent envi comme moi
Le paisible bonheur d'un p阠heur la ligne ?

Fran鏾is Copp閑.

Photo Information
Viewed: 708
Points: 46
Discussions
  • None
Additional Photos by Philippe guillard (papagolf21) Gold Star Critiquer/Gold Star Workshop Editor/Gold Note Writer [C: 15675 W: 880 N: 28668] (124501)
View More Pictures
explore TREKEARTH